Archives de catégorie : Actualités de l’association

Appel à contributions pour la revue Méditerranée : « Les paysages littoraux : évolution et risque d’érosion du patrimoine »

Appel à contributions pour un numéro spécial de la revue Méditerranée intitulé « Les paysages littoraux : évolution et risque d’érosion du patrimoine » (coordinateurs du numéro : Benoît Devillers, Pau Olmos Benlloch et Père Castanyer).

Les paysages littoraux : évolution et risque d’érosion du patrimoine

L’un des oubliés des politiques d’aménagement en relation avec le recul actuel des rivages est l’érosion du patrimoine naturel, archéologique et géomorphologique. À l’échelle européenne, plusieurs initiatives ont mis en évidence la vulnérabilité du patrimoine face aux effets du changement climatique et la pression anthropique. La conservation et la mise en valeur de ce patrimoine fragile sont des défis de cette génération. La protection du patrimoine archéologique du domaine littoral accuse un retard certain par rapport aux zones marines et surtout continentales. Les raisons sont multiples : difficulté de fouilles, vitesse élevée des phénomènes d’érosion, manque de définition des compétences administratives et très forte pression foncière.

Actuellement, plusieurs équipes de recherche européennes travaillent sur la problématique de l’érosion du littoral et la protection du patrimoine archéologique, notamment sur la façade atlantique européenne : projet ALeRT (UMR 6566 CReAAH Rennes) ; Litaq (Ausonius, Bordeaux) ; SCHARP (University of Saint Andrews, Écosse) ; CITiZAN (Museum of London Archaeology, Angleterre) ; Bregantia (INCIPIT, Galice, Espagne) ; MASC project (Institut of Technology Sligo, Irlande). Les principaux résultats ont été présentés lors de conférences internationales comme le colloque Homer (Vannes, Bretagne, 2011), le colloque Weather Beaten Archaeology (Sligo, Irlande, 2015) ou bien lors de sessions spécifiques dans le colloque de l’Association Européenne d’Archéologues (EAA) (Helsinki, 2012 et Glasgow, 2015) ou le Landscape Archaeology Conference (Uppsala, 2016).

Les différents travaux menés à terme dans la façade atlantique montrent la nécessité des projets d’inventaire et de suivi de l’érosion des sites. Les épisodes de tempêtes des dernières années (2010, 2014) ont accéléré les processus de destruction et de découverte de sites archéologiques. En Méditerranée la situation est différente, les événements climatiques sont moins violents, mais on observe une érosion lente et progressive, en relation notamment avec l’urbanisation des côtes. Cependant il existe des exceptions là où la montée du niveau de la mer, les épisodes de surcote et la pression anthropique sont en train d’accélérer le processus d’érosion du littoral et la destruction du patrimoine archéologique, comme c’est le cas de l’archipel de Kerkennah en Tunisie.

Sur la côte méditerranéenne orientale et centrale, d’autres initiatives ont vu le jour, notamment le projet « Noé cartodata : carte de risque du patrimoine » (2006-2010) qui visait le développement d’une réflexion sur la protection du patrimoine culturel face aux risques naturels. Plus récemment, le projet européen CLIMA (Cultural Landscape risk Identification Management Assessment) a repris cette problématique sur l’analyse des processus d’érosion du sol et des vestiges archéologiques. Si ces projets sont surtout orientés sur l’aspect du patrimoine monumental, ils ont une base similaire aux projets qui se concentrent sur le patrimoine archéologique de la côte méditerranéenne occidentale.

L’appel à article concerne principalement deux thèmes principaux.

1 – Les paléo-paysages littoraux : un patrimoine à révéler

Des études récentes changent la vision de l’histoire des littoraux de leurs points de vue archéologique et géomorphologique. Ce numéro est l’occasion de présenter de nouvelles recherches qui se distinguent par leur finesse de restitution de ces paysages ou par les apports innovants à la connaissance des littoraux, que ce soit des points géoarchéologiques ou archéologiques. Au final, les données produites constituent un patrimoine qui peut mener à une valorisation par une démarche de médiation. À partir des études géologiques et géomorphologiques en cours sur le littoral elles peuvent aussi intégrer des outils de gestion et de recherche des territoires littoraux.

2 – Inventaire et sauvegarde de la mémoire du littoral

Le deuxième objectif est le partage de l’état des lieux de l’érosion du patrimoine littoral ainsi que le partage des méthodes de travail concernant sa valorisation ou sa préservation. Nous proposons de publier le retour d’expériences en sciences participatives et des outils sociaux sur ce thème. L’objectif final est de mettre en valeur le potentiel de ce type d’initiative face aux faiblesses d’action des pouvoirs publics.

Merci de consulter avec attention les recommandations aux auteurs (http://mediterranee.revues.org/584).

Renseignements à fournir

Titre de la proposition ;

Auteur(s) (si plusieurs auteurs, souligner l’auteur correspondant) ;

Adresse du correspondant ;

Résumé et abstract (250 mots maximum) ;

Mot-clés et keywords (5 maximum) ;

Index géographique.

Contacts

Benoît Devillers, UPV-UMR 5140, Archéologie des sociétés méditerranéennes, Montpellier, bdevillers@gmail.com

Pau Olmos Benlloch, Institut Català d’Arqueologia Clàssica, Tarragona, Cataluña, España, polmos@icac.cat

Père Castanyer Masoliver, Museu d’Arqueologia de Catalunya-Empúries, L’Escala, Cataluña, España, pcastanyer@gencat.cat

 

L’AFEQ-CNF INQUA est une association qui bouge !

Une excursion annuelle (bientôt le Portugal !), un colloque Q tous les deux ans au cours duquel sont décernés un prix de thèse et bientôt une médaille honorant une carrière remarquable (plus d’informations à venir…), une journée spécialisée avec la SGF chaque année (cette année : la Méditerranée), des financements attribués chaque année à une dizaine de jeunes chercheur·se·s pour les aider à participer à des colloques internationaux… autant d’actions qui reflètent une communauté dynamique, diversifiée et soudée.

L’AFEQ-CNF INQUA c’est aussi, évidemment, une revue spécialisée, indépendante et de qualité : Quaternaire. Si vous êtes abonné·e·s, vous avez déjà pu tester cette année l’accès en ligne à la revue dès sa parution. L’année prochaine, vous pourrez choisir de passer au tout numérique ou de continuer à recevoir vos fascicules papier : une évolution qui était attendue…

Tout cela à un coût et si l’AFEQ-CNF INQUA a réussi à maintenir les mêmes tarifs depuis 2013, il était temps de les faire évoluer un peu… mais pas trop !

A compter de 2019, les nouveaux tarifs seront les suivants :
Adhésion seule : 20 euros /an
Adhésion avec abonnement à Quaternaire : 60 euros / an
Adhésion avec abonnement à Quaternaire pour les étudiants et hors-statuts : 40 euros / an

Journée AFEQ-SGF 2018 : Transformations climatiques et sociétales dans le monde méditerranéen au cours des 12 derniers milliers d’années

La journée AFEQ-SGF 2018 portera sur les Transformations climatiques et sociétales dans le monde méditerranéen au cours des 12 derniers milliers d’années. Elle se tiendra le vendredi 16 novembre, à la Maison de la Géologie à Paris.

Pour plus d’information, consultez le programme ou contactez Laurent Lespez (laurent.lespez@lgp.cnrs.fr).

La capacité de la salle étant limitée, vous devez obligatoirement vous inscrire au plus vite auprès de Laurent Lespez.

Décès de Jean Sommé

Nous venons d’apprendre le décès de Jean Sommé survenu le 20 septembre 2018. Jean Sommé, professeur émérite de Géographie physique à l’université de Lille et ancien président de l’AFEQ a été une personnalité active, respectée et appréciée de la communauté depuis le débuts des années 1960. Il avait un talent certain pour s’exprimer avec clarté et précision, tant dans ses écrits que dans ses figures et cartes. Il maniait les concepts avec rigueur et n’hésitait pas à bousculer idées reçues et préceptes mal fondés. L’AFEQ-CNF INQUA, en collaboration avec la SGN et l’INRAP, lui avait rendu hommage l’automne dernier à travers une journée d’étude sur le thème des « plaines du nord de la France » et avait fêté avec lui les 40 ans de la publication de sa thèse d’Etat.

Nous perdons un esprit vif et passionné, un collègue, un ami…
Nos pensées vont aux membres de sa familles.

Une cérémonie religieuse aura lieu à l’église Saint-Vincent de Marcq-en-Baroeul (Nord), le mercredi 26 septembre à 11h.

Subventions colloques – deuxième appel 2018

L’AFEQ-CNF INQUA subventionne la participation d’étudiant·e·s en master ou en thèse et de jeunes chercheur·e·s postdoctoraux, membres de l’association et à jour de leur cotisation , à des manifestations scientifiques concernant les différentes thématiques et disciplines liées à l’étude du Quaternaire.

Pour la prochaine session, les demandes de subventions doivent être déposées avant le 20 décembre 2018 (avec une cotisation à jour pour l’année où au cours de laquelle se déroule le colloque).


Les membres de l’AFEQ-CNF INQUA bien présents au prochain colloque INQUA (Dublin 2019) !

Pas moins de 9 sessions  portées par des membres de l’AFEQ-CNF INQUA ont été retenues pour le prochain colloque de l’INQUA, du 25 au 31 juillet 2019. Une large palette de thématiques sont représentées, témoignant du dynamisme et de la diversité de notre association. Pensez à soumettre vos résumé avant le 9 janvier 2019 !

 


Southern Hemisphere Assessment of PalaeoEnvironments (SHAPE)

Andrew Lorrey (National Institute of Water and Atmospheric Research, New Zealand)

Brian Chase* (Centre Nationale de la Recherche Scientifique, Institut des Sciences de l’Evolution-Montpellier, Université de Montpellier, France)

Maisa Rojas (Universidad de Chile)

Steven Phipps (University of Tasmania, Australia)

The research aligned to the PALCOM International Focus group SHAPE has sought to reconstruct atmospheric and oceanic circulation patterns and climate dynamics through glacial-interglacial cycles using both proxy data and climate model simulations. Regional and intra-hemispheric collaborations that have started in SHAPE have gathered information from spatially-distributed climate reconstructions and revealed important patterns and dynamics in the global circulation system. In this session, we will focus particularly on work that has refined our understanding of the behaviour of key Southern Hemisphere climate modes and used integrative approaches and model simulations to understand regional observations, triggers of climate change, climate dynamics, and mechanisms of intra- and inter-hemispheric climate teleconnections from a holistic Southern Hemisphere or global perspective. This session welcomes all presentations regarding proxy development, tools and techniques, key findings, data syntheses and modelling results relating to Southern Hemisphere Quaternary climate change.


Orbital and millennial scale climate changes in ice, ocean and land: observations and model simulations

Maria Fernanda Sanchez Goñi* (EPHE, PSL University &UMR 5805 EPOC, University of Bordeaux, France)

André Bahr (Institute of Earth Sciences, University of Heidelberg, Germany)

Nathaelle Bouttes (LSCE/IPSL, CEA-CNRS-UVSQ, Université Paris – Saclay, France)

Integrating long paleoclimatic series from different Earth’s archives is crucial for understanding the mechanisms of climatic changes during the Quaternary. First, this integration documents the nature and timing of the different regional environmental responses to a given climate change; secondly, it provides an array of hypotheses against which to benchmark model experiments. In this session we invite presentations dealing with major and still-unresolved questions in Quaternary climates such as: a) what is the regional response of the different glacial-interglacial cycles?; b) what is the potential contribution of the different internal feedbacks in explaining the Middle Pleistocene Transition?; c) what are the mechanisms explaining the Mid-Brunhes Event in CO2 concentrations with lower values during interglacials before, compared to after, 430 ka?; or d) are the interactions between millennial and orbital climate variability the potential missing piece in the puzzle of Ice Age cycles?


Multiproxy studies on continental carbonates: palaeoclimates and palaeoenvironments

Julie Dabkowski* (Laboratoire de Géographie Physique – UMR CNRS 8591, Meudon, France)

Charlotte Prud’Homme* (Research Group of Terrestrial Palaeoclimates, Max Planck Institute for Chemistry, Mainz, Germany)

Eric Verrecchia* (Institute of Earth Surface Dynamics, University of Lausanne, Switzerland)

Continental carbonates have been extensively studied during the last few decades as supports for multidisciplinary palaeoclimatic and palaeoenvironmental research. Most efforts have been concentrated on speleothems, but investigations on tufa, travertine, lacustrine, palustrine, soil, and biogenic (shells, earthworm granules, etc.) carbonates are also rapidly developing with improved and new technologies. Continental carbonates are highly suitable for combining geochemical approaches (e.g. stable isotopes) with direct dating on calcite (14C, U-Th series, ESR) or grains embedded in calcite (OSL). Additionally, in most cases, bioproxies (pollen, molluscs, leaf imprint, etc.) usually associated with these carbonates allow synergic and independent palaeoenvironmental investigations.

The present session aims to illustrate the wide diversity of climatic and environmental data obtained from carbonates in continental archives. Contributions presenting multidisciplinary approaches are highly welcome. Continental carbonates from any kind of crystallisation processes (physicochemical/biological) or environments (open-air, karst, soils, thermal or meteoric water, etc.) should be represented. Finally, we encourage authors to discuss their own data regarding other regional to globally significant records, which would highlight the important contribution of continental carbonate studies to the understanding of past climate and environment dynamics.


Are Heinrich Stadials cooling or warming events, or both?

Gordon Bromley (National University of Ireland, Galway)

Samuel Toucanne* (Ifremer, Centre Bretagne)

Stephen Barker (Cardiff University)

Heinrich stadials are an intrinsic feature of Earth’s climate system and are associated with large-scale, typically rapid shifts in temperature, precipitation, ocean circulation, and atmospheric chemistry. In the North Atlantic Ocean, these events are also characterised by the deposition of ice-rafted ‘Heinrich layers’. Thanks in large part to the methodologic refinement of palaeoclimate proxies, the last decade has seen a remarkable increase in the spatial coverage and quality of climate data pertaining to Heinrich stadials, particularly those during the last glacial maximum and termination. In the Southern Hemisphere, and potentially also the tropics, Heinrich stadials appear to have been distinct warming events marked by massive deglaciation and ocean-surface heating. In contrast, the prevailing view from the Northern Hemisphere is one of Heinrich stadial cooling, linked to weakening of the Atlantic meridional overturning circulation. Yet emerging data from both the marine and terrestrial realms hint at elements of boreal stadial warmth, raising the question of whether Heinrich stadials in these latitudes are also periods of amplified seasonality.

The goal of this session is to bring together the latest terrestrial and marine data from key sites in order to review, holistically, our understanding of Heinrich stadials as abrupt climate change events: how they are manifest, and the driving processes involved. Our particular emphasis is on the most recent stadial events, for which data are generally most abundant, but we stress the temporal and geographic scope of this session is broad. Ultimately, we aim to foster a new discussion on the impact and causes of Heinrich stadials, based around well-dated palaeoclimate records and taking into account both the marine and terrestrial contexts.

Following the meeting, it is our intention to publish a special volume based on this session in Quaternary International (or Paleoceanography & Paleoclimate?).


Earthquake Geology and Seismic Hazards: from Earthquake Mapping of historical and prehistoric earthquakes to paleoseismology

Ioannis Papanikolaou, Stéphane Baize*, Christoph Grützner

This session, supported by the IFG on Earthquake Geology and Seismic Hazards, encourages contributions dealing with multidisciplinary approaches (fault trenching, geophysics, remote sensing, dating, etc.) applied to earthquake geology, paleoseismology, and fault specific seismic hazard assessment. Geological approaches are very important because they provide insights on the long-term behavior of fault-networks, a keystone of seismic hazard studies. Quantitative assessments include geologically recorded slip rates, earthquake time history and magnitude of large paleo-events. Earthquake geology is also the key approach to analysis of surface faulting hazard that could threaten facilities or infrastructures. Recent techniques and developments allow the quantification of the overall surface deformation during historical and recent surface-breaking earthquakes, contributing to the improvement of future Fault Displacement Hazard analyses. This session will particularly examine: i) how to improve the capability of the recognition and characterization of Quaternary capable faults, ii) how to strengthen our knowledge of the relation between surface faulting produced by earthquakes vs earthquake sizes and earthquake fault parameters, both being key aspects in Ground Shaking estimation iii) upgrade the existing EEE (Earthquake Environmental Effects) database.


The European Loess Belt – a high-resolution archive of rapid environmental change

Pierre Antoine* (Laboratoire de Géographie Physique – UMR CNRS 8591, Meudon, France)

Ludwig Zöller* (Lehrstuhl Geomorphologie Universitaet Bayreuth, Germany)

Detecting rapid climate changes during the Last Glacial in Greenland ice cores (D-O cycles) has generated major research efforts during the last 20 years to evidence their impact on European environments using sedimentary archives and especially loess-palaeosol records. Indeed, the great European Loess Belt is ideally located with respect to the Ice sheets and the North Atlantic Ocean to record this impact in both loess and palaeosols. In this context it has been proposed in 2001 to focus on a transect through the northern branch of the European loess belt during the INQUA-SEQS meeting in Kyiv.

High-resolution pedostratigraphic approaches coupled with sedimentological analysis (especially particle grain-size), led to the discovery of millennial-scale cyclic loess-palaeosols alternations correlated to Greenland stadial-interstadials cycles. Moreover, several horizons of periglacial structures were observed within loess series testifying of at least four permafrost development and degradation phases between about 60 and 20 ka.

The session will gather presentations and posters focusing on:

1) High resolution stratigraphy and reconstruction of palaeoenvironmental conditions combining multi-proxy approaches of the best loess-palaeosol sequences: sedimentology, bio-indicators, soil geochemistry, organic biomarkers, environmental magnetism, periglacial features …

2) Updating the geochronological frame by coupling luminescence and 14C dating methods, focusing especially on new developments in dating techniques.

3) Developments in data-model (numerical) comparisons to test palaeoclimate configurations leading to stadial-interstadial successions and phases of permafrost development and decrease (ice-sheets, sea surface conditions, wind power and directions …).

4) Understanding the impact of climate change on Palaeolithic peopling of the great European loess plain.


Heinrich events in Terrestrial archives

Dominik Faust* (TU Dresden, Germany)

Hartmut Heinrich (10° E maritime consulting)

Pierre Antoine* (Laboratoire de Géographie Physique – UMR CNRS 8591, Meudon, France)

Heinrich events were catastrophic collapses of continental ice sheets during glacial periods. At that time, vast quantities of icebergs more or less periodically calved into the North Atlantic, causing an interruption of the oceanic heat conveyor belt leading to dramatic changes of the climate on a global scale for a period of several hundreds of years. They are not only an interesting paleo-climatological phenomenon but also a stratigraphic and diagnostic tool for climate and environmental reconstructions.

Linking evidences on rapid climate changes in terrestrial archives to similar marine phenomena such as Heinrich Events is challenging. The session aims to transfer knowledge obtained from marine records unto the land surface. We invite contributions that aim to bridge between disciplines. We especially ask young researchers to present their ideas.

 

The session will be opened by a keynote talk:

Heinrich events – sources of abrupt climatic changes by Hartmut Heinrich


The Future of Quaternary Geochronology
Paula Reimer Manfred Frechen, Geoff Duller, Mathieu Duval*, Kirsty Penkman, Gilles Rixhon, Katrin Lasberg, Yan Li

Many of the techniques utilised in Quaternary geochronology have evolved in recent years allowing higher precision, longer timescales or wider ranging applications. Intercomparison exercises and re-measurement of standards have enhanced the accuracy. In addition new methods for calculating ages from raw measurements have been developed, as well as the incorporation of associated information (e.g. stable isotopes, sediment properties, models of the underlying system, etc.) into statistical models to provide improved corrections or interpretation of results. This session will highlight current and potential advances in geochronological techniques over the entire range of the Quaternary as well as novel or complex applications and integration of records and timescales using these methods.


Quaternary data without frontiers: the International Quaternary Map of Europe 1 : 2.5 Million

Kristine Asch and Philip Gibbard*

The International Quaternary Map of Europe is an international cooperation project , coordinated by BGR, that began at 2011 at INQUA in Bern. There are by now 31 national geological surveys (including Russia) participating  together with a supporting board of academic advisors  contributing to this project.

This map is coordinated and compiled at BGR in international cooperation under the umbrella of CGMW and INQUA.

Subjects to be addressed encompass e.g. onshore/-off shore mapping, glacial extent, glaciated versus non-glaciated areas, regional characteristics, mountains and lowlands, standards and rationalization of terminology, active faults, critical palaeontological and Palaeolithic sites, permafrost distribution, isostacy, direction of ice movements, etc.

 

*adhérent·e·s de l’AFEQ-CNF INQUA

Assemblée Générale et élections du Conseil d’Administration 2018

Conformément aux statuts de l’AFEQ-CNF INQUA, des élections auront lieu cette année en vue du renouvellement du Conseil d’Administration, lors de la prochaine Assemblée Générale qui se tiendra le 11 mai 2018 à Barcelonnette pendant l’excursion.

Les adhérent·e·s sont invité·e·s à voter :
– par correspondance avant le 30 avril,
– sur place, soit en propre, soit par procuration.

Pensez à réglez votre cotisation 2018 (si ce n’est pas déjà fait) pour que votre vote soit bien pris en compte !!! Le règlement doit être envoyé à notre trésorier.

Si vous êtes adhérent·e et n’avez pas reçu votre matériel de vote par mail, contactez notre secrétaire (sylvie.coutard@inrap.fr).

 

Prix de thèse AFEQ – CNF INQUA 2018 exceptionnellement décerné à deux jeunes docteures ex-aequo

Le prix de thèse AFEQ – CNF INQUA 2018 a été remis par Franck Bassinot, président de l’association, lors du colloque Q11 à Orléans.

Cette année, exceptionnellement, deux candidates se partagent ce prix:

  • Charlotte PRUD’HOMME pour son travail intitulé : « Les granules de calcite de vers de terre, un support innovant pour la reconstitution du paléoclimat du Dernier Glaciaire en milieu loessique en milieu loessique européen: Application à l’étude des interactions Homme-environnement au Paléolithique« .

email: c.prudhomme@mpic.de

Remise du prix de thèse à Charlotte PRUD’HOMME par Franck BASSINOT.

 

  • Marion CORNUAULT pour son travail sur le « Traçage des masses d’eau en Méditerranée orientale depuis la dernière période glaciaire : approches isotopique (ƐNd, isotopes stables) et
    micropaléontologique (foraminifères benthiques)« .

email: marine.cornuault@gmail.com

La « L’Oréal Portugal Medals of Honor for Women in Science » remise à Dulce Oliveira

Prix L’OREAL Portugal de la « Jeune Scientifique de l’année 2018 » attribuée au Dr. Dulce Oliveira pour sa thèse intitulée  « Comprendre les périodes chaudes avant et après la transition du Pléistocène moyen (MIS 31 et MIS 11) dans la péninsule Ibérique » réalisée au sein de l’école doctorale Sciences et environnements sous la direction de Maria-Fernanda Sanchez-Goni (DR EPHE – UMR 5805 EPOC) et co-encadrée par Stéphanie Desprat (MC EPHE – UMR 5805 EPOC).

Dulce Oliveira (deuxième en partant de la gauche) à la remise de la médaille L’Oréal Portugal.

Dulce avait bénéficié du soutien de l’AFEQ-CNF INQUA au cours de sa thèse (subvention-colloque).

Excursion 2018

La prochaine excursion de l’AFEQ a eu lieu du 10 au 12 mai 2018, dans les Alpes de Haute-Provence.

Vous trouverez le livret guide ici  : Livret-Guide-AFEQ-2018-reduit-ilovepdf-compressed

 

Départ le 10 mai matin du centre ville d’Aix en Provence, retour le 12 mai en fin d’après-midi.

***

Lire le programme prévisionnel Excu AFEQ 2018 _v1

Contacts : Frédéric Guiter (IMBE) frederic.guiter@imbe.fr ; Thibault de Garidel (CEREGE) : garidel@cerege.fr; Jean-Claude Hippolyte (CEREGE) : hippolyte@cerege.fr

Colloque Q11 – Orléans du 13 au 15 février 2018

Merci de bloquer dans votre agenda les dates des 13, 14 et 15 février 2018 pour participer au Colloque Q11, qui se tiendra à Orléans.
Nos collègues du BRGM et de l’Institut des Sciences de la Terre d’Orléans sont à pied d’œuvre pour préparer le 11ème colloque quaternariste de l’AFEQ-CNF INQUA.

La première circulaire a été diffusée au printemps 2017:

Q11 – Save the date

La seconde circulaire est en ligne:

Q11-2e circulaire

Présentation

Contact : Q11@brgm.fr

L’AFEQ – CNF INQUA a maintenant sa page Facebook !

Soyez les premiers à « aimer » la toute nouvelle page Facebook de l’AFEQ-CNF INQUA !

fb-arthttps://www.facebook.com/AFEQ-CNF-INQUA-313085442358983/

Elle a pour objectif de diffuser largement toute information relative à la vie associative de l’AFEQ-CNF INQUA et à faciliter les liens et l’échange entre quaternaristes de France et d’ailleurs. Cette page est à vous, n’hésitez pas à la faire vivre ! Tout ajout de contenu peut être réalisé directement par tout utilisateur de Facebook (soumis à modération) ou envoyé à Julie Dabkowski (julie.dabkowski@gmail.com).

Les informations concernant la communauté quaternariste internationale dans son ensemble restent toutefois l’exclusivité des adhérents de l’AFEQ-CNF INQUA et continueront à être diffusées via la Newsletter « AFEQ-CNF INFO » : appels d’offre, annonces de colloques et événements scientifiques, offres d’emploi et propositions de thèse ou de post-doc, etc.

 

L’étude des bio-indicateurs au Pléistocène et à l’Holocène en Europe : Réponses paléoclimatiques et paléoenvironnementales à des problématiques archéologiques

Charlotte Prud’homme et Salomé Granai organisent la journée AFEQ-SGF 2016 :  

« L’étude des bio-indicateurs au Pléistocène et à l’Holocène en Europe : Réponses paléoclimatiques et paléoenvironnementales à des problématiques archéologiques » 

Date et lieu: 12 décembre 2016 à la Maison de la géologie, 77 Rue Claude Bernard, 75005 Paris

Dans le cadre de cette journée, un concours de poster est ouvert aux étudiants en Master et en Doctorat.

Vous trouverez l’appel à candidature de ce concours ici : Appel_communication_Poster_AFEQ

Première_circulaire

Date limite de la soumission des résumés: 24 juin 2016 

A envoyer à salomegranai@yahoo.fr et charlotte.prudhomme@lgp.cnrs.fr

Refonte du Système d’Information de la Banque du Sous-Sol : mise en place d’un comité utilisateurs

La banque de données du sous-sol (BSS) est la base de données, organisée et gérée par le BRGM, recensant les données déclarées sur les ouvrages souterrains du territoire français (métropole et outremer). Cette déclaration des ouvrages peut se faire selon différents canaux selon la finalité et l’encadrement réglementaire de l’ouvrage en question. La diversité de modalités de déclaration engendre une perte d’informations observée ces dernières années.

Sur le site InfoTerre, la BSS met à la disposition du public plus de 700 000 descriptions d’ouvrages souterrains, accompagnées d’un ensemble de plus de 2 000 000 de documents numérisés. Près de la moitié des ouvrages possèdent une coupe géologique succincte et 88 000 autres ont une coupe géologique vérifiée par un professionnel.

Dans le cadre du lancement d’un projet national de déclaration unique pour les ouvrages souterrains (cliquez ici pour en savoir plus) et d’un projet de refonte du système d’information de la BSS, le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (MEEM) et le BRGM souhaitent recueillir les avis des utilisateurs sur différents points : la déclaration des ouvrages souterrains, leur consultation, les souhaits d’enrichissement de la base et exprimer vos attentes sur ce nouveau système d’information.

À cette fin, nous vous remercions de répondre à cette enquête succincte qui nous permettra d’orienter les actions futures et pouvoir mieux répondre aux souhaits des utilisateurs.
lien vers l’enquête :
fr.surveymonkey.com/r/3Z88GFX

Enquête également accessible sur Infoterre et sur les SIGES.

Hommage à Maurice Jorda, un géomorphologue de terrain passionné

Maurice Jorda nous a quittés le 22 décembre 2015 à l’âge de 77 ans au terme d’une longue maladie. Il laisse un grand vide dans la communauté des géographes d’Aix-en Provence et plus largement des chercheurs et scientifiques qui l’ont connu et apprécié.

Continuer la lecture de Hommage à Maurice Jorda, un géomorphologue de terrain passionné