Le nouveau numéro de la revue Quaternaire (Vol. 30 No2) A paru

Consacré aux publications du colloque Q11 qui s’est tenu à Orléans en 2018, il nous fait tout d’abord voyager dans la vallée du Bao Bolon au Sénégal pour une étude paléoenvironnementale de la deuxième moitié de l’Holocène (Stern et al., 2019). De retour en France, dans la vallée de la Somme, des données paléontologiques et géochronologiques permettent une réinterprétation du site archéologique de Menchecourt (Bahain et al., 2019). Quels grands animaux vivaient au voisinage des occupations néandertaliennes de la grotte des Ramandils (Port-la-Nouvelle, Aude, France) ? Rush et al. (2019) étudient leurs assemblages pour reconstituer le cadre paléoenvironnemental et paléoclimatique au Pléistocène supérieur.

Couverture de Quaternaire, Volume 30 No2

Deux articles sont consacrés à la région orléanaise qui a accueilli le colloque Q11. Coussot et al. (2019) décrivent la chronostratigraphie du comblement d’un paléovallon par des limons en contexte de plateau beauceron à Courville-sur-Eure (Eure-et-Loir, France), qui s’étend de la seconde partie du Pléistocène moyen jusqu’à l’Holocène. A partir d’une coupe de remplissage sédimentaire au site préhistorique de La Roche-Cotard IV (Indre-et-Loire, France), Marquet et al. (2019) concluent que les que les productions pariétales à caractère symbolique de la grotte sont très probablement l’oeuvre de l’Homme de Néandertal.

Enfin, Armynot du Châtelet et al. (2019) ont caractérisé des foraminifères pour reconstituer l’environnement de l’emporium mérovingien et carolingien de Quentovic, dans l’embouchure de la Canche (France).

Vous pourrez lire une introduction plus détaillée de ce numéro et de colloque Q11 dans l’avant propos (Tissoux et Jacob, 2019).

https://journals.openedition.org/quaternaire/

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.