extrême vulnérabilité des forêts montagnardes africaines face au changement climatique révélée par les sédiments d’un lac du Cameroun

Le contenu en grains de pollen des sédiments lacustres a permis de retracer l’histoire des biomes montagnards du Cameroun au cours des derniers 90 000 ans.  Cette étude, menée par les laboratoires français LOCEAN et LSCE de l’IPSL avec l’Herbier National du Cameroun, a montré que les forêts des montagnes tropicales sont extrêmement vulnérables face que changement climatique.

Le lac Bambili (© A.-M. Lézine) est situé sur la ligne volcanique du Cameroun, un des points chauds de la diversité mondiale.

Car ils présentent des formes et des ornementations spécifiques à la plupart des espèces de plante et sont remarquablement conservés dans les sédiments, les grains de pollen sont des outils puissants pour la reconstruction des végétations du passé et la compréhension de la biodiversité.

Le lac Bambili, situé sur la ligne volcanique du Cameroun à 2273m d’altitude, a fourni une séquence palynologique unique en Afrique tropicale, la première qui couvre avec précision une aussi longue période, soit la plus grande partie du dernier cycle climatique. Cette séquence permet de suivre avec précision la réponse des biomes montagnards à des situations climatiques extrêmes, glaciaires et interglaciaires.

L’étude montre que le biome de forêt de montagne du Cameroun a été extrêmement sensible aux changements climatiques contrairement aux forêts de basse altitude qui semblent avoir été d’une beaucoup plus grande stabilité. Sa superficie a considérablement varié au cours du temps, en particulier du fait des mouvements importants de sa limite supérieure. Cette instabilité écologique n’a pas été un frein à la biodiversité exceptionnelle des hautes montagnes du Cameroun mais l’a au contraire favorisée.

Sources :

CNRS-INSU

Anne-Marie Lézine, Kenji Izumi, Masa Kageyama, Gaston Achoundong (2019) A 90,000-year record of Afromontane forest responses to climate change, Science, doi: 10.1126/science.aav6821


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.