Archives de catégorie : Prix et médaille de l’AFEQ-CNF INQUA

MEDAILLE HENRIETTE ALIMEN

Avec cette médaille, l’AFEQ-CNF INQUA récompense tous les deux ans un professionnel francophone dont la carrière a été consacrée à l’étude du Quaternaire quelle que soit la discipline concernée. Cette distinction rend hommage à Henriette Alimen (1900-1996), géologue française connue pour ses nombreux travaux sur le Quaternaire des Pyrénées et d’Afrique, ancienne présidente de la Société Géologique de France et fondatrice du Laboratoire de Géologie du Quaternaire à Meudon.

Réglement du concours
Chaque candidature doit être soumise par deux personnes dont l’une au moins n’appartient pas au même laboratoire que le candidat proposé. L’évaluation des dossiers est confiée au Conseil d’Administration de l’association (CA), aidé si nécessaire par des intervenants extérieurs. La décision finale fait l’objet d’un vote du CA. Les critères de sélection incluent le rayonnement scientifique national et international du candidat et les services rendus à l’AFEQ-CNF INQUA ou à d’autres associations internationales œuvrant pour le Quaternaire.

Dépôt des candidatures

Le dossier comprend une lettre de justification signée par les deux personnes qui parrainent le candidat, un curriculum vitae, une liste des principales publications et, éventuellement, des lettres de soutien de spécialistes du Quaternaire membres ou non de l’AFEQ-CNF INQUA. Le dossier ne doit pas dépasser 5 pages. Les personnes qui proposent le candidat doivent s’assurer au préalable de son accord pour sa participation au concours et au colloque Q pendant lequel la médaille lui sera éventuellement remise. Les candidatures sont à adresser sous format numérique au secrétaire de l’association. Un dossier peut être présenté plusieurs fois en cas d’insuccès.

La médaille est remise par le président de l’association ou à défaut par un autre membre du CA lors d’un colloque « Q ». Le lauréat fait un exposé de ses travaux à cette occasion. L’annonce du lauréat, accompagnée par un résumé de son curriculum vitae et une liste des principales publications, est publiée sur le site web de l’Association.

La deuxième médaille Henriette Alimen sera remise en mars 2021 lors du colloque Quaternaire Q13 à Strasbourg. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 10 décembre 2021.

Les dossiers doivent être adressés sous format numérique (pdf) à
Valentina Villa, secrétaire de l’AFEQ – CNF INQUA
valentina.villa@cepam.cnrs.fr

 

Lauréats

La première médaille Henriette Alimen  été remise en février 2020 lors du colloque Quaternaire Q12 à Paris par le président de l’AFEQ-CNF INQUA et la lauréate Catherine Ritz a fait un exposé de ses travaux à cette occasion. 

Catherine Ritz est directrice de recherche CNRS à l’Institut des Géosciences de l’Environnement à Grenoble. Elle a apporté une contribution majeure à la datation des carottes de glace et à la modélisation de l’évolution des grandes calottes polaires.

Elle a eu une contribution primordiale à la datation de la carotte Antarctique de Vostok, qui a été la première à couvrir un, puis quatre cycles glaciaire-interglaciaire (e.g. Ritz et al., J. Geophys. Res., 2001 et références inclues). Elle a impulsé l’utilisation de méthodes inverses et d’assimilation de données pour de nombreux problèmes glaciologiques (paléothermométrie, écoulement de la glace, altimétrie, transport des gaz dans le névé, datation). Elle a aussi fortement contribué au couplage des modèles de calottes de glace et de climat, par une longue collaboration avec le LSCE. Un résultat marquant, repris dans le 5ème Rapport de Synthèse du GIEC, est l’évolution du Groenland pendant le précédent interglaciaire (il y a 120 000 ans) obtenue en contraignant le modèle pour lui imposer de la glace au forage glaciaire NEEM (puisque l’Eemien y a été trouvé), cela impose que la contribution du Groenland au niveau des mers a été assez modeste à cette époque (entre 0.65 et 1.5 m) et en compensation, cela suggère une contribution importante de l’Antarctique (Quiquet et al., 2013). Dans un article 1er auteur dans Nature (Ritz et al., 2015), elle a aussi montré que les mécanismes glaciologiques rendent peu plausibles les très fortes contributions de l’Antarctique au niveau futur des mers suggérées par d’autres auteurs.
Antarctique et Groenland de ce modèle participent toutes deux aux expériences ISMIP6 pour le 6ème Rapport de Synthèse du GIEC et seront utilisées dans les modèles de l’IPSL et de Météo France.

Remise de la médaille Henriette Alimen à Catherine Ritz (à droite) par le Président de l’AFEQ Pascal Bertran (à gauche) et la Secrétaire de l’AFEQ Julie Dabkowski lors du colloque Q12, février 2020, Paris.

Ces dernières années, elle s’est fortement impliquée dans la modélisation des données géophysiques permettant de sélectionner le site du futur forage européen visant à obtenir des carottes de glace de plus d’1,5 millions d’années (e.g. Passalacqua et al., 2017 ; Cavitte et al., 2018) .

Sa présence pendant 6 ans dans le Conseil de l’International Glaciological Society, son élection à la Section 37 du Conseil National des Universités (2012-2015) et récemment comme Vice-Présidente du Scientific Committee on Antarctic Research en charge de la science (2018-) témoignent de son rayonnement national et international.

Références
Passalacqua, O., Ritz, C., Parrenin, F., Urbini, S., and Frezzotti, M.: Geothermal flux and basal melt rate in the Dome C region inferred from radar reflectivity and heat modelling, The Cryosphere, 11, 2231-2246, https://doi.org/10.5194/tc-11-2231-2017, 2017.


Quiquet, A., Ritz, C., Punge, H. J., and Salas y Mélia, D.: Greenland ice sheet contribution to sea level rise during the last interglacial period: a modelling study driven and constrained by ice core data, Clim. Past, 9, 353-366, https://doi.org/10.5194/cp-9-353-2013, 2013.

Ritz, C., Rommelaere, V. and Dumas, C.: Modeling the evolution of Antarctic ice sheet over the last 420 000 years: implications for altitude changes in the Vostok region. J. Geophys. Res. 106, (D23),  31, 943-31, 964, 2001.

Ritz C., Edwards T.L., Durand G., Payne A.J., Peyaud V. and Hindmarsh R.C.A. Potential sea-level rise from Antarctic ice-sheet instability constrained by observations Nature 528, 115–118 doi:10.1038/nature16147, 2015.