Archives de catégorie : Billets

Publication de l’ouvrage : “Aux racinces de l’Anthropocène” par Michel Magny

Aux Racines De L’Anthropocène. Une Crise écologique Reflet D’une Crise De L’homme

Michel Magny

L’ Anthropocène n’est pas qu’une crise de la nature mais également une crise de l’homme, dans le prolongement d’une interaction continue entre environnement et sociétés depuis les premiers hommes.

L’ Anthropocène désigne cette nouvelle époque géologique caractérisée par un impact sans précédent d’une seule espèce, Homo sapiens, sur l’écosystème planétaire depuis les débuts de la Révolution industrielle. Le point de départ de cet ouvrage est de considérer que l’Anthropocène ne désigne pas seulement une crise de la nature comme dans l’interprétation qui en est habituellement donnée, mais aussi une crise de l’homme, les deux crises puisant aux mêmes racines dans une interaction continue entre nature et sociétés.

Sans se limiter à la période industrielle, l’Anthropocène est mis en perspective dans la très longue durée pour suivre les trajectoires croisées des sociétés et de la nature depuis l’émergence de l’homme, soit depuis environ 7 millions d’années. Ce temps long permet de mettre en lumière le changement des forces anthropiques : d’abord sociales, puis politiques et enfin économiques, qui animent ces trajectoires.

Destiné à un large public, cet ouvrage offre une synthèse de toutes les facettes de la crise écologique de l’Anthropocène telles qu’elles sont décrites par la communauté scientifique internationale : réchauffement climatique, explosion démographique, extinction de masse des espèces, artificialisation et pollution des écosystèmes, autant de signes prémonitoires d’un effondrement imminent.

Il explore également la crise de l’homme et des sociétés dont l’Anthropocène est le nom. À travers une relecture du récit de la Modernité et de son rôle dans la structuration du système-monde contemporain, il tente d’identifier les ressorts du piège qui peu à peu se referme sur la nature et sur les hommes, et qui nous pose de redoutables questions sur l’essence réelle des processus à l’œuvre. Pour se réconcilier avec la nature, l’homme doit aussi se réconcilier avec lui-même.

 

Michel Magny est directeur de Recherche émérite au CNRS, spécialiste des changements climatiques et environnementaux et de leurs interactions avec l’histoire des sociétés depuis le Dernier Maximum Glaciaire.

Soutenance de thèse de Camille de la Taille, Univ. Savoie Mont Blanc

jeudi 10 décembre 2015 – 14 h 00 Camille de la Taille – « Évaluation de l’activité tectonique quaternaire des failles du Jura Méridional (France) »

 

Camille de La Taille soutiendra sa thèse de doctorat intitulée “Evaluation de l’activité tectonique quaternaire des failles du Jura Méridional (France)” à l’Université de Savoie Mont-Blanc Chambéry le 10 décembre 2015 à 14 h amphi 1 IUT (Technolac – Le Bourget du Lac)

Continuer la lecture de Soutenance de thèse de Camille de la Taille, Univ. Savoie Mont Blanc

Soutenance de thèse de Maïlys Richard, du MNHN

« Chronologie des occupations humaines au Pléistocène supérieur dans le Jura Souabe, Allemagne et dans les vallées de la Saône et du Rhône, France, par les méthodes de la résonance de spin électronique et des séries de l’uranium, ESR/U-Th ».

Elle se tiendra le vendredi 4 décembre à 14h30 dans l’amphithéâtre de l’Institut de Paléontologie Humaine (1 rue René Panhard, 75013 PARIS) devant le Jury composé de :

  1. Norbert Mercier, Directeur de Recherche CNRS, Université Bordeaux-Montaigne – rapporteur
  2. Alain Turq, Conservateur en chef du Patrimoine, Université de Bordeaux – rapporteur

Mme Marie-Hélène Moncel, Directrice de Recherche CNRS, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris – Examinatrice

Mme Edwige Pons-Branchu, Maître de conférences, Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines – Examinatrice

  1. Thierry Allard, Directeur de Recherche CNRS, Université Pierre et Marie Curie, Paris – Examinateur
  2. Jean-Jacques Bahain, Professeur, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris – Examinateur
  3. Nicholas Conard, Professeur, Université de Tübingen – Directeur de thèse
  4. Christophe Falguères, Directeur de Recherche CNRS, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris – Directeur de thèse

La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes conviés.

Résumé : La présence des néandertaliens a été rapportée dans plusieurs sites localisés dans le Jura Souabe (Allemagne) et dans les vallées de la Saône et du Rhône (France). Ces régions ont également livré les vestiges parmi les plus anciens attribués aux Homo sapiens. L’établissement du cadre chronologique de sept sites majeurs situés dans ces trois zones géographiques représente donc un grand intérêt dans l’étude des comportements humains et des voies de migration durant cette période-clef de l’évolution humaine.

La méthode de la résonance de spin électronique et de l’uranium-thorium combinée (ESR/U-Th) permet de dater des dents fossiles entre 30 ka et 1-2 Ma. Il est alors possible de comparer les âges ESR/U-Th avec les données radiocarbone disponibles pour les niveaux du Paléolithique supérieur ancien. Pour cette période, l’application de l’ESR/U-Th en contexte karstique est souvent contrainte par : 1) la mesure d’une faible dose équivalente, liée principalement à la teneur en uranium peu élevée dans les tissus dentaires et au temps d’enfouissement des dents fossiles dans les sédiments et 2) l’hétérogénéité du remplissage.

Les résultats des datations ESR/U-Th obtenus dans le cadre de cette étude sont en accord avec les âges 14C disponibles pour les niveaux aurignaciens souabes, confirmant la présence ancienne des Homo sapiens dans cette zone, dès 40 ka. Les niveaux du Paléolithique moyen ont été datés entre environ 100 ka et 40 ka ; les âges ESR/U-Th les plus récents suggèrent que les néandertaliens des sites du Jura Souabe et des vallées de la Saône et du Rhône auraient peuplé ces régions à la même période, ou à tout le moins, à des dates proches de celles obtenues pour d’autres sites européens ayant livré des industries de transition ou des niveaux aurignaciens anciens.

La méthode ESR/U-Th présente donc un grand potentiel dans la construction du cadre chronologique des occupations humaines entre les MIS 5 et 3, permettant de prendre le relais du radiocarbone à partir de 45-50 ka pour la datation du Paléolithique moyen.

Mots-clefs : Chronologie, ESR/U-Th, Néandertaliens, Paléolithique moyen, transition, Aurignacien, Europe de l’ouest

***

Chronology of human occupations during the Upper Pleistocene in the Swabian Jura, Germany, and in the Saone and Rhone valleys, France, using electron spin resonance and uranium series dating method, ESR/U-Th


Abstract:
 The presence of Neanderthals has been documented in several sites located in the Swabian Jura (Germany) and in the Saone and Rhone valleys (France). These regions also provided among the most ancient remains attributed to Homo sapiens. The establishment of the chronological framework of seven major sites situated in these three geographical zones represents therefore a great interest in the study of human behaviour and migration routes during this key period of human evolution.

Combined electron spin resonance and uranium-series method allows the dating of dental remains between 30 ka and 1-2 Ma, and therefore, the cross-checking of the data with radiocarbon dates available for Early Upper Palaeolithic layers. For this period, the application of ESR/U-Th dating in karstic context is usually constrained by : 1) the measurements of low equivalent dose, due to the very low uranium content in the dental tissues and burial time of the fossil teeth in sediments and 2) the heterogeneity of the infilling.

The results of ESR/U-Th dating obtained in this study are in agreement with 14C ages obtained on Early Aurignacian layers in Swabian Jura, confirming the early presence of Homo sapiens in this area, as early as 40 ka. The Middle Palaeolithic layers were dated to between around 100 ka et 40 ka; the most recent ESR/U-Th ages obtained for the late Neanderthal occupations in Swabian Jura and in the Saone and Rhone valleys are comparable, or, at the very least, are close to those obtained on other European sites that bear witness to the first evidences of transitional industries and early Aurignacian.

ESR/U-Th dating method has shown a great potential in the establishment of the chronological framework of Neanderthal occupations between MIS 5 and 3, permitting to take over radiocarbon from 45-50 ka for the dating of Middle Palaeolithic.

Key-words: Chronology, ESR/U-Th, Neanderthal, Middle Palaeolithic, transition, Aurignacian, Western Europe

Cordialement,

Maïlys Richard

Doctorante
UMR 7194 – Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle
Equipe “Archives sédimentaires et matériaux de la Préhistoire”
Adresse postale : IPH, 1 rue René Panhard 75013 PARIS

Soutenance de thèse Mélanie Wary, EPOC

« Rôle des conditions océaniques et des ice-shelves en périphérie des calottes européennes lors des évènements climatiques abrupts de la Dernière Période Glaciaire ».

 

Jeudi 10 décembre à 13h30, à l’Université de Bordeaux, site de Talence, dans l’amphithéâtre du bâtiment B6 (plan ci-joint), devant la commission d’examen composée de :

 

Mme Mary ELLIOT, Professeur, Université de Nantes, Rapporteur

Mme Masa KAGEYAMA, Directeur de Recherche CNRS, LSCE, Rapporteur

Mme Fabienne MARRET-DAVIES, Senior Reader, Université de Liverpool, Rapporteur

Mme Aurélie PENAUD, Maître de Conférences, IUEM-UBO, Examinateur

Mme Maria Fernanda SANCHEZ GOÑI, Professeur/Directeur d’Étude EPHE, Université de Bordeaux, Examinateur

Mme Frédérique EYNAUD, Maître de Conférences, Université de Bordeaux, Directrice de thèse

 

Vous êtes chaleureusement conviés au pot prévu à l’issue de la soutenance en salle Stendhal (B18).

 

Bien cordialement,

 

Mélanie WARY

 

 

Résumé :

La dernière période glaciaire a été ponctuée d’évènements climatiques abrupts connus sous le nom d’évènements d’Heinrich et évènements de Dansgaard-Oeschger. Cette variabilité millénaire a fait l’objet de nombreuses études, mais plusieurs incertitudes demeurent. Ce travail de doctorat vise à étendre et compléter les connaissances existantes sur cette variabilité climatique rapide en ciblant l’étude des variations hydrographiques telles qu’enregistrées au sein de deux archives sédimentaires prélevées au niveau des îles Féroé. Nos principaux résultats, basés sur une approche intégrée multiproxies, mettent en évidence un schéma atypique en Mer de Norvège, où les épisodes froids (stadiaires, évènements d’Heinrich inclus) sont marqués par des températures océaniques de surface relativement élevées (notamment en été) et un couvert de glace de merréduit à quelques mois par an, et inversement pour les périodes chaudes (interstadiaires) qui enregistrent des conditions océaniques de surface froides et une expansion du couvert de glace de mer. Le caractère atypique des stadiaires paraît lié à une advection accrue d’eaux chaudes atlantiques dans les Mers Nordiques, couplée à un réchauffement de subsurface généralisé au bassin subpolaire Nord-Atlantique et ses mers bordières. Ces deux processus semblent jouer un rôle majeur dans la déstabilisation des ice-shelves et glaciers boréaux, et in fine dans leur effondrement final et les débâcles d’icebergs qui en résultent. Nos travaux nous permettent également de dégager les principaux mécanismes à l’origine des changements de circulation océanique en Atlantique Nord et des variations de température atmosphérique associées. Sur la base de l’ensemble de nos résultats et de ceux émanant de précédentes études, nous proposons ainsi un nouveau scénario de fonctionnement couplé océan-glace-atmosphère permettant d’expliquer les évènements climatiques abrupts de la dernière période glaciaire.

Mots-clés : évènements d’Heinrich, évènements de Dansgaard-Oeschger, processus hydrographiques, interactions océan-cryosphère-atmosphère, Mers nordiques

AFEQ CNF-INQUA

Ce carnet concerne l’étude des variations climatiques et environnementales survenues au cours du Quaternaire et leur possible lien avec l’évolution humaine. Cette recherche est menée sur différentes zones géographiques et met en œuvre de nombreuses approches analytiques pour la datation et l’interprétation des diverses archives. Les domaines de recherche liés à l’étude du Quaternaire sont rassemblés au coeur de l’association AFEQ – CNF INQUA avec une revue associée, « Quaternaire » éditée par revues .org, et nous souhaitons démarrer un carnet de recherche dédié à cette association.