Archives de catégorie : Actualités scientifiques

Quelle était la température du dernier interglaciaire au Groenland ?

La dernière période interglaciaire (LIG, ~129-116 milliers d’années avant aujourd’hui) constitue la période la plus récente permettant d’étudier un réchauffement de plusieurs milliers d’années au-dessus du niveau de temperature pré-industriel. Son enregistrement permet d’étudier les réponses respectives des calottes de glace du Groenland et de l’Antarctique à un réchauffement exceptionnel et de servir de période de référence pour tester les modèles climatiques. Les changements récents d’épaisseur de la calotte de glace et de température de surface au Groenland pendant cette période ont été récemment obtenus à partir d’enregistrements dans la carotte au groenlandaise de NEEM.

Continuer la lecture de Quelle était la température du dernier interglaciaire au Groenland ?

Mesure de la composition isotopique de la vapeur à Dôme C.

La carotte de glace EPICA, forée à Concordia au sommet du Dôme C, remonte sur près de 800 000 ans et permet de reconstruire le climat du passé à partir entre autres de la composition isotopique de l’eau (δ18O, δ17O et δD). La formation de la glace sur le plateau Antarctique implique de nombreux phénomènes dont les processus ne sont pas forcément bien connus. En particulier, les échanges avec la vapeur d’eau dans l’atmosphère constituent une part non négligeable du budget annuel d’accumulation.  Ici, nous présentons les premières mesures de composition isotopique de la vapeur d’eau à Dôme C, l’un des lieux les plus froids et les plus secs du monde.

Continuer la lecture de Mesure de la composition isotopique de la vapeur à Dôme C.

Occupation de Néanderthal dans la grotte de Bruniquel à 176000 ans avant aujourd’hui

La grotte de Bruniquel (Tarn et Garonne) a révélé une des plus anciennes constructions humaines datée à 176 ka. Ceci constitue la plus ancienne trace de la présence humaine au fond d’une grotte. Des pré-néandertaliens plus “modernes” sont allés explorer une grotte loin de la lumière du jour en maitrisant le feu (os brûlés). Ces pré-néandertaliens ont construit une structure circulaire avec des stalagmites au fond d’une grotte. La raison de cette construction est encore inconnue.

Continuer la lecture de Occupation de Néanderthal dans la grotte de Bruniquel à 176000 ans avant aujourd’hui

« Signature en 17O-excess de la silice des plantes : vers un nouvel indicateur de l’humidité atmosphérique ». Projet soutenu par LEFE/IMAGO 2016.

L’humidité relative est un paramètre climatique important. Combiné au paramètre température, elle permet d’estimer la concentration en vapeur d’eau atmosphérique, composant majeur du cycle de l’eau et gaz à effet de serre. Reconstituer sa variabilité au cours du temps est donc important pour les comparaisons modèles/données et l’amélioration de la précision des simulations climatiques. Or il existe très peu de traceurs quantitatifs de l’humidité relative.

Continuer la lecture de « Signature en 17O-excess de la silice des plantes : vers un nouvel indicateur de l’humidité atmosphérique ». Projet soutenu par LEFE/IMAGO 2016.

Des représentations d’éruptions volcaniques anciennes de 36 000 ans dans la grotte Chauvet-Pont d’Arc ?

Les éruptions volcaniques sont parmi les plus impressionnants phénomènes géologiques à la surface de la terre. Cependant, leur représentation figurative reste récente et extrêmement rare pour  la période préhistorique : le plus ancien témoignage d’un tel événement dans l’histoire humaine ne remonte qu’à environ 9000 ans. Continuer la lecture de Des représentations d’éruptions volcaniques anciennes de 36 000 ans dans la grotte Chauvet-Pont d’Arc ?

Expérience sur le fractionnement isotopique de l’eau en chambre à nuage

Reconstruire le climat à partir de carottes de glace se base sur une bonne connaissance du fractionnement cinétique et à l’équilibre à chaque étape du cycle de l’eau. La description du fractionnement isotopique pendant la condensation solide (vapeur vers glace) est l’une des principales limitations dans l’interprétation des compositions isotopiques dans les carottes de glace d’Antarctique. Les incertitudes associées à la connaissance des coefficients du fractionnement isotopique à l’équilibre mais aussi de la diffusion de la vapeur d’eau dans l’air rendent la formulation du fractionnement isotopique lors de la condensation solide incertaine.

Continuer la lecture de Expérience sur le fractionnement isotopique de l’eau en chambre à nuage

Major storm periods and climate forcing in the Western Mediterranean during the Late Holocene

degai_storm periods figure

Les tempêtes de forte intensité représentent un risque majeur pour les populations et les infrastructures installées dans les basses terres côtières. En Méditerranée occidentale, où les sociétés humaines ont densément colonisé et occupé les zones littorales depuis l’Antiquité, la variabilité de l’activité tempestologique durant les trois derniers milliers d’années a été investiguée à l’aide de l’étude sédimentologique et géochimique multi-indicateur à haute résolution de la séquence lagunaire de l’étang du Bagnas. Cet étang est situé dans la plaine du Languedoc au nord-est de la commune d’Agde (département de l’Hérault).

Continuer la lecture de Major storm periods and climate forcing in the Western Mediterranean during the Late Holocene

Contraindre les changements du niveau marin et la contribution des calottes de glace polaire pendant les périodes de temps chaudes

Le troisième workshop du Working Group PAGES PALSEA 2 (PALeo constraints on SEA level rise 2) s’est déroulé du 22 au 24 Juin 2015(Atmosphere and Ocean Research Institute, Université de Tokyo, Japon). Ce workshop a permis de rassembler et discuter des résultats récents basés à la fois, sur des données géologiques et des modèles numériques afin d’améliorer notre compréhension des changements du niveau marin, des calottes polaires et du climat pendant des périodes de temps chaudes caractérisées par une étendue de glace continentale proche ou réduite par rapport à l’Actuel (par exemple, pendant l’Holocène Moyen, le Dernier Interglaciaire ou encore le Pliocène Moyen). L’objectif était d’améliorer les contraintes sur l’amplitude et la vitesse des changements du niveau des mers pendant ces intervalles de temps.

Continuer la lecture de Contraindre les changements du niveau marin et la contribution des calottes de glace polaire pendant les périodes de temps chaudes

Séquence d’événements entre le début et la fin du dernier interglaciaire: évaluation des points forts et limites des chronologies utilisées dans les archives climatiques

Le dernier interglaciaire (Last Interglacial, LIG) permet d’étudier la réponses des composants du système Terre lors d’un réchauffement global. Cependant, il existe peu de détermination d’âge absolu pour le LIG et les chronologies sont principalement contraintes par alignement stratigraphique, ce qui est une limite pour la précision des chronologies sur cette période. Dans cette étude, nous présentons une revue exhaustive des points forts et limites des méthodes communément utilisées pour développer des chronologies pour les différentes archives climatiques entre 140 000 et 110 000 ans avant aujourd’hui. Nous expliquons l’origine des hypothèses climatiques sous-jacentes pour les alignements stratigraphiques ainsi que l’interprétation de différents traceurs. Ceci permet de fournir des estimations quantitatives des incertitudes des chronologies sur le dernier interglaciaire.

Continuer la lecture de Séquence d’événements entre le début et la fin du dernier interglaciaire: évaluation des points forts et limites des chronologies utilisées dans les archives climatiques

Variations de la mousson indienne durant trois périodes climatiques contrastées: l’Holocène, le stadiaire Heinrich 2 et la dernière entrée en glaciation

Contrairement aux moussons est-asiatique et africaine, la mousson indienne reste relativement peu documentée au cours du dernier cycle climatique (les derniers 135 000 ans). L’analyse pollinique d’échantillons marins provenant de deux carottes sédimentaires (NGHP-01-16A et NGHP-01-19B) localisées au large des embouchures de Godavari et Mahanadi, deux fleuves situés dans la Core Monsoon Zone, révèle des changements dans la variabilité et l’intensité de la mousson indienne au cours de trois périodes climatiques très contrastées : l’Holocène (notre interglaciaire qui a débuté il y a 11,700 ans), le stadiaire de Heinrich 2, ~26 000-23 000 ans avant le présent (BP) et la dernière entrée en glaciation, transition entre les stades isotopiques marins 5 et 4 entre 80 000 et 70 000 ans BP.  Continuer la lecture de Variations de la mousson indienne durant trois périodes climatiques contrastées: l’Holocène, le stadiaire Heinrich 2 et la dernière entrée en glaciation

Mesure de la composition isotopique de la vapeur à Dôme C, Antarctique de l’Est.

La carotte de glace EPICA, forée à Concordia au sommet du Dôme C, remonte sur près de 800 000 ans et permet de reconstruire le climat du passé. La température est reconstruite à partir de la composition isotopique de l’eau (δ18O, δ17O et δD). De plus, l’utilisation de paramètres de second ordre combinant les différentes compositions isotopiques (17O-excess et d-excess) permet d’accéder à des informations supplémentaires comme par exemple les conditions climatiques des régions d’évaporation.

Continuer la lecture de Mesure de la composition isotopique de la vapeur à Dôme C, Antarctique de l’Est.

Modélisation du tritium dans les précipitations

Les isotopes de l’eau peuvent être utilisés pour mieux comprendre les processus hydrologiques atmosphériques et continentaux et mieux évaluer leur représentation dans les modèles de climat (GCMs : Atmospheric Global Circulation Models). Depuis plusieurs années, beaucoup de GCMs simulent en effet le mouvement des isotopes stables de l’eau (HDO, H218O, H217O). Mais ici, nous présentons les premières simulations dans un GCM du niveau de tritium naturel dans l’eau (HTO). Ces simulations ont été obtenues en utilisant la version isotopique du modèle LMDZ de l’IPSL, LMDZ-iso.

Continuer la lecture de Modélisation du tritium dans les précipitations