Archives de catégorie : Actualités scientifiques

Carbon, nitrogen and oxygen isotope fractionation during food cooking: implications for the interpretation of the fossil human record

Objectives: Stable isotope data provide insight into the reconstruction of ancient human diet. However, cooking may alter the original stable isotope compositions of food due to losses and modifications of biochemical and water components.

Continuer la lecture de Carbon, nitrogen and oxygen isotope fractionation during food cooking: implications for the interpretation of the fossil human record

Climate response to the Samalas volcanic eruption in 1257 revealed by proxy records

The eruption of Samalas in Indonesia in 1257 ranks among the largest sulfur-rich eruptions of the Common Era with sulfur deposition in ice cores reaching twice the volume of the Tambora eruption in 1815. Sedimentological analyses of deposits confirm the exceptional size of the event, which had both an eruption magnitude and a  7 volcanic explosivity index.

Continuer la lecture de Climate response to the Samalas volcanic eruption in 1257 revealed by proxy records

An improved north–south synchronization of ice core records around the 41 kyr 10Be peak

Using  new  high-resolution 10Be  measurements in  the  NGRIP,  EDML  and  Vostok  ice  cores,  together  with previously  published  data  from  EDC,  we  present  an  improved synchronization between Greenland and Antarctic ice cores during the Laschamp geomagnetic excursion ∼41 kyr ago. We estimate the precision of this synchronization to be ± 20 years, an order of magnitude better than previous work. We discuss the implications of this new synchronization for making improved estimates of the depth difference between ice and enclosed gas of the same age (Ddepth), difference between age of ice and enclosed gas at the same depth (Dage) in the EDC and EDML ice cores, spectral properties of the 10Be profiles and phasing between Dansgaard–Oeschger-10 (in NGRIP) and AIM-10 (in EDML and EDC).

Continuer la lecture de An improved north–south synchronization of ice core records around the 41 kyr 10Be peak

The recent warming trend in North Greenland

 The Arctic is among the fastest warming regions on Earth, but it is also one with limited spatial coverage of multi-decadal instrumental surface air temperature measurements. Consequently, atmospheric reanalyses are relatively unconstrained in this region, resulting in a large spread of estimated 30-year recent warming trends, which limits their use to investigate the mechanisms responsible for this trend.

Continuer la lecture de The recent warming trend in North Greenland

Surface studies of water isotopes in Antarctica for quantitative interpretation of deep ice core data

Polar ice cores are unique climate archives. Indeed, most of them have a continuous stratigraphy and present high temporal resolution of many climate variables in a single archive. While water isotopic records (dD or d18O) in ice cores are often taken as reference for past atmospheric temperature variations, their relationship to temperature is associated with a large uncertainty. Several reasons are invoked to explain the limitation of such an approach; in particular, post-deposition effects are important in East Antarctica because of the low accumulation rate. The strong influence of post-deposition processes highlights the need for surface polar research programs in addition to deep drilling programs.

Continuer la lecture de Surface studies of water isotopes in Antarctica for quantitative interpretation of deep ice core data

Retour de mission en Antarctique : tracer les arrivées d’air marin à Dumont d’Urville par les isotopes de l’eau

Lors de la saison estivale 2016-2017,  nous avons déployé pour la première fois un instrument de spectroscopie laser sur la base côtière de Dumont d’Urville en Antarctique (figure 1). Cet instrument a permis de mesurer en continu la composition isotopique de la vapeur d’eau pendant 40 jours (Figure 2) et d’identifier clairement un fort cycle diurne (amplitude en d18O de 5‰) absent des autres enregistrements côtiers en région polaire. Les périodes de forte précipitation neigeuse sont aussi clairement enregistrées dans cette série de mesures.

Figure 1: Base Dumont d’Urville en Antarctique

Continuer la lecture de Retour de mission en Antarctique : tracer les arrivées d’air marin à Dumont d’Urville par les isotopes de l’eau

Quelle était la température du dernier interglaciaire au Groenland ?

La dernière période interglaciaire (LIG, ~129-116 milliers d’années avant aujourd’hui) constitue la période la plus récente permettant d’étudier un réchauffement de plusieurs milliers d’années au-dessus du niveau de temperature pré-industriel. Son enregistrement permet d’étudier les réponses respectives des calottes de glace du Groenland et de l’Antarctique à un réchauffement exceptionnel et de servir de période de référence pour tester les modèles climatiques. Les changements récents d’épaisseur de la calotte de glace et de température de surface au Groenland pendant cette période ont été récemment obtenus à partir d’enregistrements dans la carotte au groenlandaise de NEEM.

Continuer la lecture de Quelle était la température du dernier interglaciaire au Groenland ?

Mesure de la composition isotopique de la vapeur à Dôme C.

La carotte de glace EPICA, forée à Concordia au sommet du Dôme C, remonte sur près de 800 000 ans et permet de reconstruire le climat du passé à partir entre autres de la composition isotopique de l’eau (δ18O, δ17O et δD). La formation de la glace sur le plateau Antarctique implique de nombreux phénomènes dont les processus ne sont pas forcément bien connus. En particulier, les échanges avec la vapeur d’eau dans l’atmosphère constituent une part non négligeable du budget annuel d’accumulation.  Ici, nous présentons les premières mesures de composition isotopique de la vapeur d’eau à Dôme C, l’un des lieux les plus froids et les plus secs du monde.

Continuer la lecture de Mesure de la composition isotopique de la vapeur à Dôme C.

Occupation de Néanderthal dans la grotte de Bruniquel à 176000 ans avant aujourd’hui

La grotte de Bruniquel (Tarn et Garonne) a révélé une des plus anciennes constructions humaines datée à 176 ka. Ceci constitue la plus ancienne trace de la présence humaine au fond d’une grotte. Des pré-néandertaliens plus « modernes » sont allés explorer une grotte loin de la lumière du jour en maitrisant le feu (os brûlés). Ces pré-néandertaliens ont construit une structure circulaire avec des stalagmites au fond d’une grotte. La raison de cette construction est encore inconnue.

Continuer la lecture de Occupation de Néanderthal dans la grotte de Bruniquel à 176000 ans avant aujourd’hui

« Signature en 17O-excess de la silice des plantes : vers un nouvel indicateur de l’humidité atmosphérique ». Projet soutenu par LEFE/IMAGO 2016.

L’humidité relative est un paramètre climatique important. Combiné au paramètre température, elle permet d’estimer la concentration en vapeur d’eau atmosphérique, composant majeur du cycle de l’eau et gaz à effet de serre. Reconstituer sa variabilité au cours du temps est donc important pour les comparaisons modèles/données et l’amélioration de la précision des simulations climatiques. Or il existe très peu de traceurs quantitatifs de l’humidité relative.

Continuer la lecture de « Signature en 17O-excess de la silice des plantes : vers un nouvel indicateur de l’humidité atmosphérique ». Projet soutenu par LEFE/IMAGO 2016.

Des représentations d’éruptions volcaniques anciennes de 36 000 ans dans la grotte Chauvet-Pont d’Arc ?

Les éruptions volcaniques sont parmi les plus impressionnants phénomènes géologiques à la surface de la terre. Cependant, leur représentation figurative reste récente et extrêmement rare pour  la période préhistorique : le plus ancien témoignage d’un tel événement dans l’histoire humaine ne remonte qu’à environ 9000 ans. Continuer la lecture de Des représentations d’éruptions volcaniques anciennes de 36 000 ans dans la grotte Chauvet-Pont d’Arc ?

Expérience sur le fractionnement isotopique de l’eau en chambre à nuage

Reconstruire le climat à partir de carottes de glace se base sur une bonne connaissance du fractionnement cinétique et à l’équilibre à chaque étape du cycle de l’eau. La description du fractionnement isotopique pendant la condensation solide (vapeur vers glace) est l’une des principales limitations dans l’interprétation des compositions isotopiques dans les carottes de glace d’Antarctique. Les incertitudes associées à la connaissance des coefficients du fractionnement isotopique à l’équilibre mais aussi de la diffusion de la vapeur d’eau dans l’air rendent la formulation du fractionnement isotopique lors de la condensation solide incertaine.

Continuer la lecture de Expérience sur le fractionnement isotopique de l’eau en chambre à nuage

Major storm periods and climate forcing in the Western Mediterranean during the Late Holocene

degai_storm periods figure

Les tempêtes de forte intensité représentent un risque majeur pour les populations et les infrastructures installées dans les basses terres côtières. En Méditerranée occidentale, où les sociétés humaines ont densément colonisé et occupé les zones littorales depuis l’Antiquité, la variabilité de l’activité tempestologique durant les trois derniers milliers d’années a été investiguée à l’aide de l’étude sédimentologique et géochimique multi-indicateur à haute résolution de la séquence lagunaire de l’étang du Bagnas. Cet étang est situé dans la plaine du Languedoc au nord-est de la commune d’Agde (département de l’Hérault).

Continuer la lecture de Major storm periods and climate forcing in the Western Mediterranean during the Late Holocene